Adevia, un futur scandale politique ?

Jean-Pierre-Kucheida-6Il ne fait visiblement pas bon d’être socialiste en ce moment. Après l’épisode « Cahuzac » qui vient de connaître un nouveau rebondissement, mobilisant les critiques et les communiqués de presse de toute sorte, c’est deux bombes à retardement qui semblent se profiler à l’horizon. Deux bombes politiques ici même, sur nos terres, dans notre département du Pas-de-Calais.

Dans les deux cas, un homme est cité : Jean-Pierre Kucheida, qui serait l’organisateur d’un système opaque qui reposerait sur le non respect des règles strictes d’appel d’offre, sur le favoritisme, les faux voire même l’enrichissement personnel. Notez bien l’emploi du conditionnel car personne ne peut se substituer à la justice qui se doit d’être exemplaire dans le traitement de ces dossiers troublants (bel euphémisme !). La justice donc qui vient d’ouvrir deux informations judiciaires, l’une concernant la société d’économe mixte Adevia, et l’autre l’immense bailleur social, héritier du patrimoine immobilier minier, la Soginorpa. On parle là d’une entité qui gère des dizaines de milliers de logements sociaux et qui serait déficitaire à hauteur de 200 millions d’euros.

Pour revenir plus spécifiquement sur le cas d’Adevia, société largement méconnue du grand public, il s’agit d’une société d’économie mixte d’aménagement du territoire et de développement de projets au service des collectivités/territoires de la Région Nord-Pas de Calais. Elle intervient dans les domaines de l’habitat, du développement économique, de la construction d’équipements à vocation sportive, culturelle ou médico-sociale… Son siège social est à Liévin, ville où Jean-Pierre Kucheida a régné durant presque 30 ans en maître absolu !

La super structure, mise à mal par un rapport accablant de la cour des comptes, a obtenu une avance de compte courant  de 1,2 millions d’euros de la part des collectivités suivantes : ArtoisComm (communauté d’agglomération de Béthune-Bruay), la CALL (Communauté d’agglomération de Lens-Liévin), la CAHC (Communauté de communes d’Hénin-Carvin) et le Conseil Général. Bref ces collectivités ont apporté des fonds qui devaient permettre de rassurer les banques qui refusaient tout emprunt à Adevia. Résultat des comptes aujourd’hui, ces avances de trésorerie ont d’ores et déjà étaient consommées et le déficit de la société s’est pourtant creusé. Pis, des projets d’investissements sont en situation de blocage, Adevia ne pouvant honorer une série de factures et de frais. (Des maisons de retraites médicalisées notamment comme c’est le cas à Avion). Pourtant, on évoque une série de payes exorbitantes pour certains cadres, des complaisances plus ou moins réelles entre les décideurs politiques et certaines entreprises de BTP ….

Malgré cela, il y a un silence complice autour de cette affaire et il suffit de chercher des sources sur le net pour se rendre compte du peu de communication concernant ces problèmes de finances. Y compris même lorsque l’on cherche à interroger les responsables des collectivités qui ont réalisé ces avances de trésorerie. On se tait mais c’est la peur qui se lit sur le visage des responsables socialistes locaux. Il faut espérer que nous ne découvrions pas d’ici peu les frontières d’une immense manipulation politique faite de malversations en tout genre dans l’optique de servir des intérêts précis. Je le souhaite pour notre population dans un premier temps et pour les quelques milliers d’autres élus régionaux qui exercent leur mandat avec intégrité et sérieux.

Je n’oublie pas, comme de nombreux amis et camarades, que la peste brune s’ameute dans notre bassin minier , qu’elle se délecte de ces affaires puantes pour nourrir un climat général malsain, pour vomir sa haine de la République et de ses institutions. C’est donc pourquoi, il ne faut pas faire durer en long et en large cette affaire. Il faut que très vite, la lumière soit faite sur les éléments précis qui posent problèmes et que les coupables, tous les coupables, soient désignés et sanctionnés comme il se doit.

Notre région, qui souffre, là où la crise frappe plus fort qu’ailleurs, mérite autre chose que cet imbroglio nauséabond qui salit l’engagement politique et sa crédibilité, sa sincérité, sa noblesse (au sens philosophique du terme). La justice doit rétablir les faits afin que nous puissions continuer à avancer et rappeler aux élus que personne, personne n’est au dessus des lois et qu’un mandat d’élu c’est un mandat populaire, octroyé par le peuple et pour le peuple.

G.S

Publicités

Un commentaire sur « Adevia, un futur scandale politique ? »

  1. En 1997, militant pour le parti de M CHEVENEMENT, (j’ai milité 3 ans en politique et j’ai claué la portr), un responsable départemental m avait déjç lancé en boutade que ce patlementaire était milliardaire!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s