Un renouveau manifeste !

ob_d2f5d2_25863145-26913258

Un résultat historique ! C’est à l’unisson que les camarades et de nombreux commentateurs évoquent les résultats de la consultation interne des communistes. Effectivement, nous vivons un moment historique mais pour un congrès extraordinaire, il fallait un geste extraordinaire que les communistes ont su faire. Pour la première fois de notre histoire, le texte porté par la direction sortante est en minorité et ne sera pas celui avec lequel nous devrons débattre lors du congrès.

C’est bel et bien un texte dit alternatif, le texte du Manifeste, qui deviendra la base de discussion de notre congrès. Ce texte est imparfait, nous le savons tous, et le travail de l’ensemble des communistes va maintenant être de le discuter, de l’amender, de le muscler pour pouvoir affronter, avec force et organisation, la crise majeure que traverse notre civilisation humaine. Parce qu’il a fallu construire un texte le plus rassembleur possible, parce qu’il a fallu créer les conditions de le rendre une alternative capable de remporter ce scrutin interne, l’intelligence des camarades qui ont tenu la plume et qui l’ont signé a été de faire un compromis pertinent et historique afin de créer les conditions nécessaires permettant de bouger les lignes et de créer l’électrochoc tant attendu par de très nombreux communistes dans et en dehors du Parti. Je veux donc saluer ce soir le sens des responsabilités de mes camarades du réseau Faire vivre et renforcer le PCF, de nos camarades André Chassaigne et Frédéric Boccara, de tous ces secrétaires fédéraux à l’image de Fabien Roussel qui ont su courageusement faire ce qu’il faut pour créer cette situation inédite prodigieusement enthousiasmante.

Ne nous mentons pas, ne nous dérobons pas ce soir, voilà maintenant longtemps, trop longtemps, que le Parti Communiste Français fait des choix qui ont participé à notre affaiblissement, à notre effacement jusqu’à ne plus compter ou presque dans le rapport de force politique du pays. Je ne veux faire le procès de personne en écrivant tout cela, je veux simplement, avec lucidité et sens de l’histoire, faire preuve de sincérité et présenter les faits, rien que les faits. Notre score médiocre aux dernières législatives, l’absence d’un candidat communiste depuis des années maintenant à la présidentielle, les trop nombreuses municipalités perdues et notre affaiblissement électoral global, ce chiffre évocateur de 49 000 adhérents cotisants seulement lors de cette consultation qui pose sérieusement question, le refus de la direction du parti de donner la spectaculaire tribune politique et médiatique à notre camarade Ian Brossat lors de la fête de l’Humanité, preuve que nous ne comptions pas sérieusement aller au bout de la démarche de candidater lors des élections européennes … Tant d’événements et de choix qui ont poussé les communistes à réagir et à créer les conditions d’un véritable changement de cap lors de notre congrès.

L’urgence écologique, l’état des rapports de force internationaux, l’extrême prédation du capital, la destruction systématique des services publics partout en Europe, la montée inquiétante de l’extrême droite, le populisme comme farce de révolution … Il y a d’immenses chantiers politiques qui nous attendent et qui réclament une force politique organisée portant un projet global de transformation radicale de la société, de nos vies. C’est de cette manière que nous devons appréhender ce futur congrès à bien des égards décisif pour l’avenir. Le choix que viennent d’opérer les communistes ce week-end est incontestablement la première étape de ce long processus. Communistes, au travail !

G.S

Publicités